Caroline Dubost

Pianiste

Elle commence le piano à 7 ans, à Noisy le Sec, avec Jacqueline Pouillard. Elle obtient sa  Médaille d’or de piano au CNR d’Aubervillier-La Courneuve en 1995, puis, successivement sa Licence de concert et son  Diplôme Supérieur de Concertiste à l’Ecole Normale de Musique de Paris Alfred Cortot .  En 2002, elle rentre au CNSM de Paris. Elle y obtiendra successivement son Prix d’Accompagnement Vocal dans la classe d’Anne Grappotte , son Prix de Direction de Chant dans la classe d’Erika Guiomar, ainsi que son Prix de Musique de Chambre dans la classe de Daria Hovora. Depuis, elle se consacre aux récitals avec chanteurs et à la direction de chant  sur des productions lyriques: Au Théâtre du Tambour Royal, elle joue dans des opéras au piano :Grande Duchesse de Gérolstein d’Offenbach  en 2001 ;Carmen de Bizet en 2006. Elle travaille à l'Opera de Rouen de 2005 à 2008 sur différentes productions : Gloria et Magnificat de Vivaldi, Clémence de Titus de Mozart, Don Giovanni de Mozart, Véronique de Messager .  En été 2008, elle se produit au Festival d’Avignon avec la Compagnie Ultima Chamada pour la pièce Inconnu à cette adresse de Kressmann Taylor. Depuis 2010, elle participe régulièrement comme pianiste et chef de chant à la production de la Péniche Opéra : Lundi de la Contemporaine sous  la direction artistique de Mireille Larroche et Suzanne Giraud ;  Rita ou  le mari battu de Donizetti ; Elle est pas belle la vie, création de Vincent Bouchot  en 2013 ; les Maîtres de chapelle  de Paer. En 2014, elle est pianiste-chef de chant  sur deux créations contemporaines :Mets l'ancolie sur tes yeux, de Benjamin Hertz, coproduit par 2E2M ; et Chantier Woyzeck  d'Aurélien Dumont, coproduit par la Péniche Opéra/2E2M. Titulaire du CNFPT, elle enseigne le piano au Conservatoire de Noisy le Sec depuis 2006.

Guillaume Andrieux

Baryton

Il entre à sept ans à la maîtrise de l’Opéra de Lyon. Il y interprète des rôles d'enfants sous la direction de Claire Gibault, William Christie, Kent Nagano, John Nelson… Il intègre ensuite le CRR de Lyon puis le CNSMD de Paris dans la classe de Glenn Chambers. Il fut aussi membre de la Compagnie Sylvie Kay (claquettes et modern jazz). Il a interprété Enée dans Didon et Enée au Festival d’Ambronay, L'Horloge et Le Chat dans L'Enfant et les Sortilèges au Festival d'Aix-en-Provence et salle Pleyel, Paul dans Les Enfants Terribles aux Opéras de Bordeaux, Rotterdam, Bilbao et au Théâtre de l'Athénée, Le Podestat dans Le Docteur Miracle à l'Opéra d'Avignon, Winterreise à l'Athénée, Papageno dans Die Zauberflöte aux Opéras de Lyon et Metz, Mesrin dans La Dispute à La Monnaie de Bruxelles, Bobinet dans La Vie Parisienne à l'Opéra de Toulon, le rôle-titre d'Aben Hamet dirigé par J-C Malgoire, Roger dans Le Balcon à l'Athénée… En Oratorio, il chante La Passion selon Saint-Matthieu, Le Messie, les Requiems de Fauré, Duruflé et Brahms. Il se consacre au Lied et à la Mélodie avec Ruben Lifschitz à l’Abbaye de Royaumont, et donne des récitals avec le pianiste Michael Guido à l’Opéra Comique et au Théâtre de l'Athénée. Il prépare actuellement le rôle de Gardefeu dans La Vie parisienne à l'Opéra du Rhin, Le Chanteur de Sérénade dans Les Caprices de Marianne aux Opéras de Reims, Marseille et Rennes, Pelléas dans Pelléas et Mélisande sous la direction de J-C Malgoire, Bassanio dans Le Marchand de Venise à l'Opéra de Saint-Étienne.

Enguerrand De Hys

Ténor

Enguerrand de Hys commence le chant au Conservatoire de Toulouse, puis il intègre en 2009 le Conservatoire National Supérieur de Paris dans la classe de Glenn Chambers. Au cours de ses études il participe à de nombreuses master-classes avec Magreet Honig, Janina Baechle, Andrew Schroeder ou encore avec Ann Murray et Susanna Eken à l’Académie Mozart du Festival d’Aix-en-Provence en 2013. Très rapidement, il s’intéresse au répertoire exigeant du Lied et de la Mélodie et travaille ce répertoire auprès du baryton Stefan Genz et du pianiste Ruben Lifschitz à Royaumont. Dans ce répertoire, il forme un duo avec le pianiste Paul Beynet avec qui il se produit régulièrement en récital (la Fabrique à Toulouse, la Hugo-Wolf-Akademie de Stuttgart, Château de La Grèze....). En  2014, ils sont laureats du Concours International de Lied et Mélodie de Gordes. Enguerrand est nommé Révélation Classique Adami 2014. Il fait ses débuts sur scène en 2007 dans la production des quatre opéras-bouffe de Germaine Tailleferre (mise en scène Mireille Larroche à Toulouse). En 2012, il est le Podestà dans la Finta giardiniera au CNSM, puis Don Ottavio dans Don Giovanni au Théâtre de Bastia (mise en scène Vincent Vittoz, dir. Yann Molénat). En 2013, il interprète le rôle du Jeune Homme dans l’opéra Reigen de Philippe Boesmans (mise en scène Marguerite Borie, direction Tito Ceccherini). En 2014, il est Pedrillo dans l’Enlèvement au Sérail avec l’Orchestre d’Avignon, Ferrando dans Cosi fan tutte à Calvi et Basilio et Don Curzio dans Le Nozze di Figaro au Théatre de Bastia. Puis il interprète le rôle titre dans Mitridate Re di Ponto de Mozart sous la direction de David Reiland, Babylas dans Mr Choufleuri d’Offenbach à Charleville-Mézières ainsi que le rôle du Gondolier dans Otello de Rossini au Théâtre des Champs-Elysées et au Festival de Salzbourg avec l’Ensemble Matheus (dir. Jean-Christophe Spinosi, mise-en-scène Moshe Leiser et Patrice Caurier). Cette saison, notons le rôle d’Ubaldo dans Armida de Haydn avec le Cercle de l’Harmonie (direction Julien Chauvin, mise en scène Mariame Clément), Alessandro dans Il re pastore à Brest avec l’Ensemble Matheus, Arturo dans Lucia di Lammermoor à Limoges, Reims, Alfred dans la Chauve-Souris à Opéra Grand-Avignon et Deuxième Prêtre et Premier homme d’arme dans Die Zauberflöte à l’Opéra de St Etienne, Facio dans Fantasio d'Offenbach au Festival de Radio France. La saison prochaine, Il sera le Conte d'Almaviva dans Le Barbier de Séville à Douai et Gontrand de Solanges dans Les Mousquetaires au couvent à Marseille (Théâtre de l'Odéon).

Benoît Benichou

Metteur en scène

Originaire de Nice, Benoît Bénichou entreprend dès l’âge de six ans des études de musique : il étudie le piano, l’analyse et l’écriture au Conservatoire de Nice et en musicologie. Il débute dans le Chœur d’enfants de l’Opéra de Nice et poursuit ses études de chant à Paris. Il a chanté sous la direction de Kurt Masur, Jean Christophe Spinosi, Jan Willem de Vriend, Christophe Rousset,… à la Cité de la musique, au Théâtre des Champs Elysées à Paris, à l’Opéra de Nice, Toulouse, au Festival Rossini de Pesaro, au Festival Tivoli de Copenhague, avec le National ReisOpera…Benoît Bénichou porte aujourd’hui son intérêt sur le travail de metteur en scène. Il est assistant aux côtés de Mariame Clément, Carlos Wagner, Jean Louis Martinoty, notamment pour l’Opéra National de Lorraine, les opéras de Nantes-Angers, l'Opéra national du Rhin, le Théâtre de Caen, l'Opéra de Toulon, Vlaamse Opera, l’Opéra de Bern, l’Opéra National de Paris … Il a assuré plusieurs reprises des productions de Mariame Clément pour l’Opéra de Nantes Angers, l’Opéra de Limoges, l’Opéra National du Rhin, le Théâtre de Caen, le Vlaamse Opera, l’Opera d’Ovied… Il a mis en espace Carmen, Die Fledermaus et La Belle Hélène à l’Amphithéâtre de la Sorbonne à Paris. Il met en scène Trouble in Tahiti / L’Enfant et les Sortilèges (Bernstein / Ravel) à l’Opéra national de Lorraine ainsi qu’au Théâtre de Caen, El Retablo de Maese Pedro de De Falla au Théâtre de Caen, L’Opera Seria de Gassmann pour le New European Opera dans le cadre du Printemps des Arts de Nantes ainsi qu’à l’Abbaye de Fontevraud, Die Fledermaus (J.Strauss) puis La Pauvre Eugénie / L’Heure espagnole / Le Bel Ambitieux (G.Tailleferre / M.Ravel) au Conservatoire National Supérieur de Musique de Lyon puis L’Etoile de Chabrier à L’Opéra National de Montpellier. Parmi ses projets: L’Heure espagnole au Festival de Tresques.

Martin Surot

Pianiste

Après avoir étudié au Conservatoire d’Annecy, sa ville natale, Martin reçoit l’enseignement de Nadine Wright, et de Jean-François Heisser chez qui il est reçu à l’unanimité à l’âge de 17 ans au Conservatoire National Supérieur de Musique de Paris. Il y obtient les prix de piano, musique de chambre (classe de Claire Désert) et accompagnement vocal (avec Anne Grappotte, Anne le Bozec et Jeff Cohen), tous trois récompensés par la mention très bien, et se perfectionne auprès de Jacques Rouvier. Il complète sa formation en suivant les master classes de Roger Muraro, Jean-Claude Pennetier, Hartmut Höll et Martin Isepp, et approfondit le répertoire de Lied et Mélodie avec Ruben Lifschitz à l’Abbaye de Royaumont. L’Académie Internationale Maurice Ravel lui décerne un prix à deux reprises et l’invite à se produire au Musée Bonnat de Bayonne, et au festival des Ravéliades. Lauréat des concours internationaux Piano Campus, Maryse Cheilan Ville d’Hyères et Citta di Ostra, il est remarqué pour son « jeu fin, délicat et coloré » (Le Monde de la Musique). On a pu l’entendre dans des œuvres de Chopin aux côtés de Jean-Marc Luisada et Macha Méril lors de leur spectacle « Feu sacré ». Il a été amené à jouer en récital et en musique de chambre dans des festivals tels que Saint-Riquier, Aix-en-Provence, le festival des Abbayes, ainsi que sur les scènes prestigieuses de la Cité de la Musique, l’Opéra Comique à Paris, ou bien l’Opéra de Lille. Il a donné récemment une série de concerts en Italie, en Espagne, en Haïti, au Sri Lanka et s’est produit en Lettonie à l’initiative des Ambassades de France et d’Allemagne à Riga. Martin est l’invité d’émissions radiophoniques et télévisées, notamment pour la NHK japonaise ; on a pu l’écouter dans « la Cour des grands » et « l’Atelier des chanteurs » sur France Musique. Il est accompagnateur au CNSM.

Xavier Casanova

Percussionniste/Batteur

Il commence la musique en étudiant le violon puis poursuit par l’apprentissage de la batterie et de la percussion. Quittant Bordeaux pour Paris, il continue l’étude de la batterie au CIM et à l’école Agostini en parallèle avec des études de théâtre aux cours Florent. Il intègre les ateliers du Théâtre Gérard Philippe dirigés par Daniel Mesguish et P.Duclos. Il travaille la percussion avec Frédéric Macarez puis Pascal Delage jusqu’à l’obtention d’un premier prix de percussion et de musique de chambre. Il enseigne la percussion actuellement au CRD de l’Haÿ-les-Roses. Il se produit dans diverses formations de jazz comme batteur (quintet CADAVRE EXQUIS, Mariella Quartet, le Quartet Emisphère) et comme vibraphoniste (Concerts aux Colonnes de Monségur dans le Roger Biwandu quintet, dans le groupe

« Yes Papa », au Comptoir du Jazz » à Bordeaux et au Festival de Jazz de Monségur). Il a notamment travaillé comme timbalier et percussionniste dans l'Ensemble Instrumental des Hauts-de-Seine, l'Orchestre Pasdeloup, dans l'ensemble instrumental Futur Musique et pour La Fabrique Opéra dans WEST SIDE STORY dirigé par Patrick Souillot au Summum de Grenoble. Son intérêt pour le théâtre l’amène à composer pour des créations, notamment “La tentation de l’inachevé” de M.Malissard.